[BIENVENUE - Eugénie Rebetez]  (veuillez cliquer ici pour voir la vidéo)

L'invitée culturelle de la RTS, Eugénie Rebetez présente son tout nouveau spectacle [BIENVENUE].

Un spectacle à venir voir à Bienne, Delémont et Porrentruy, dans le cadre de la saison 2017-2018 Évidanse

Spectacles français, Théâtre Palace, Bienne Rennweg 26 - espace culturel à Bienne les 9 et 10 décembre 2017 
Infos & billets → www.spectaclesfrancais.ch/spectacle/eugenie-rebetez

CCRD - Forum St-Georges à Delémont les 19, 20 et 21 janvier 2018
Infos & billets → https://www.starticket.ch/fr/recherche…

CCDP - Salle de l'Inter à Porrentruy le 4 octobre 2018.
Infos & billets → disponible dès juillet 2018

Evidanse et ses co-organisateurs se réjouissent d'accueillir Eugénie Rebetez. Venez nombreuses et nombreux.

Toute notre programmation sur:
www.evidanse.ch

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

View the embedded image gallery online at:
http://www.evidanse.ch/eviblog#sigProId7434e57f2f

 

Joshua Monten est danseur et chorégraphe né près de New-York.

« Joy » est sa cinquième production pour sa compagnie qu’il a fondée en 2012. Depuis, son travail a été présenté plus de 250 fois dans les théâtres et les festivals du monde entier, dont l’Opéra National du Rhin, l’Opéra national de Lorraine, le Singapore Fringe Festival, le Queer New York Arts Festival, le Ramallah Dance Festival, le Schauspielhaus Wien, le Theaterhaus Gessnerallee et l’Art Basel. Dans le cadre de son spectacle « Joy » qui aura lieu au Centre de Culture & de Loisirs de Saint-Imier le 03 novembre 2017 à 20h30, le chorégraphe s’est prêté chaleureusement au jeu de notre interview.

 

Pourquoi avoir choisi ce thème ? 

JM: J'ai été fasciné par la représentation scénique de la violence pendant de nombreuses années. Lorsque des épisodes de violence plus courts sont apparus dans les œuvres antérieures, j'ai toujours trouvé ces scènes particulièrement saisissantes - elles ont eu un énorme effet émotionnel sur moi, pratiquement un effet physique. Des questions morales sont soulevées chaque fois que la violence est mise en scène - et oui, il existe un risque de glorification de la violence. En même temps, il peut avoir un effet cathartique sur le public et peut les toucher de manière très directe. Je décide donc de faire une production de danse qui ne consiste pratiquement en rien d'autre que de la violence. Je voulais voir à quel point nous pourrions aborder ce thème.                                                                                                

Souhaiteriez-vous glorifier la violence ? 

JM: Pas exactement. Je veux dire, il y a des contextes dans lesquels la violence est abominable et je suis heureux que notre société ait lentement progressé dans sa gestion. La violence xénophobe, la violence homophobe, la violence domestique, la violence contre les animaux - tous ces éléments sont inexcusables. Mais il y a d'autres contextes dans lesquels, je pense, que nous devrions être plus attentifs à nos jugements. Les combats scéniques, les «slapstick comedy», les arts martiaux, le « roughhousing » (apparenté aux jeux de bagarre). Surtout quand la violence est consensuelle, je pense que ses effets peuvent être assez salutaires et que cela peut même en devenir divertissant.

Que souhaiteriez-vous transmettre au spectateur à travers votre spectacle et son thème ?

JM: Je souhaite partager ma fascination pour la violence scénique avec le public. Je souhaite qu'ils ressentent les mêmes sensations fortes, les mêmes chocs, les mêmes plaisirs et la même mauvaise conscience que moi quand je vois ça. Et oui, je veux qu'ils réfléchissent à la question de savoir s'il existe des contextes dans lesquels un peu de violence consensuelle pourrait enrichir leur vie.

 

Nous remercions vivement Joshua Monten pour sa disponibilité ainsi que sa gentillesse.

 

 Propos recueillis par Gaëlle pour Evidanse

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

éviflux

Search